Skip to main content Skip to search
Chaussée de Haecht 547, 1030 Bruxelles
Lun - Ven: 8:00 - 17:00
02 216 39 34
info@fgcfid.be

Aides et Subsides

Aides et Subsides

Une étude récente à démontrer que seul 2% des entreprises pouvant prétendre à une aide publique y ont réellement recours!

La probabilité de faire partie des 98% qui n’en font pas demande est donc réelle.

Le manque de temps, la démotivation face à la charge administrative qui en découle et quelques clichés éculés sont en grande partie responsable de cette situation.

Que ce soit dans cette matière comme dans bien d’autres, il n’y a pas de fatalité.

Il vous appartient de faire un autre choix.

Tous niveaux de pouvoirs confondus, il existe plusieurs centaines d’aides disponibles pour les entreprises.

Que ce soit pour débuter vos activités, pour les développer, les restructurer voir même céder votre entreprise, vous pouvez en bénéficier!

Vous retrouverez dans la rubrique « liens utiles » les liens vers les différents sites régionaux qui traitent de manière détaillée des aides, subsides et sources de financements pour les entreprises et les associations sans but lucratif.

N’hésitez pas à nous contacter pour en parler.

Pour quoi?

Les aides et les subsides existants couvrent un spectre très étendu de matière et rencontrent la plupart des besoins des entreprises. Bien que des différences et des spécificités existent d’une région à l’autre, les aides et subsides absorbent d’une manière générale les thèmes suivants:

Des programmes d’aides à l’investissement pour le démarrage ou le développement des activités existent dans les trois régions.
Les investissements en immeubles, mobiliers, matériels, véhicules (utilitaires), machines, brevets, marques, licences, etc… peveunt être obtenues. Les investissements environnementaux sont également admis ainsi que les investissements consentis pour la mise aux normes européennes au internationales des produits, services, procédés de fabrication, …
Le taux des aides pour investissements peut varier de 5% à 20% en fonction des régions et de votre situation personnelle.

Afin de favoriser l’accès des entreprises à l’exportation, des mesures d’aides importantes existent.

Ces aides couvrent l’accès aux services des agences locales de représentation des régions situées à l’étranger, les frais liés à la participation à des foires et expositions à l’étranger, la création de supports publicitaires (y compris les sites web) destinés à promouvoir vos produits et services à l’étranger, la participation à des missions spécifiques dans certains pays, …

Le développement de nouveaux produits et services n’est pas choses aisées et nécessite des moyens financiers importants et des ressources humaines très spécifiques.
Les petites et moyennes entreprises réunissent très rarement ces conditions, raisons pour laquelle des aides importantes existent en cette matière.
Des programmes d’accès aux travaux des centres universitaires et des programmes de recherches orientés en fonctions des besoins des entreprises existent.
L’engagement de personnel spécifique et l’ensemble des frais de mise en place et de fonctionnement de projet de recherche font l’objet d’aide importante tant au niveau régional que fédéral voir européen.
Il en va de même pour la formation du personnel lié directement ou indirectement au programme de recherche.

La problématique du chômage, surtout en période de crise économique fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publiques tant son impact social et budgétaire est considérable.
L’engagement de personnel ouvre la voie à de nombreuses aides et incitants pour le faciliter et en réduire le coût.
Tant le statut de l’entreprise que celui du candidat influence les aides et avantages qui peuvent être obtenus ainsi que leur ampleur.
L’engagement de stagiaires, demandeurs d’emploi, personnes handicapées, jeunes peu qualifiés ou encore seniors demandeurs d’emploi permet de bénéficier d’aides, de réductions sociales et fiscales.
La formation est également un vecteur essentiel pour améliorer l’adéquation entre les besoins des entreprises en matière de ressources humaines et l’offre disponible sur le marché du travail.
L’augmentation de l’efficacité et de la compétitivité des entreprises nécessite aussi des formations régulières tant du personnel que des dirigeants.
Les aides à la formation sont à la fois très variées et très importantes, elles peuvent en effet atteindre 50% du coût des formations.
Les formations organisées par les divers services de promotions sociales, peuvent même être quasiment gratuite pour les membres du personnel.
Le bien-être au travail et la sécurité des travailleurs bénéficient également de programmes d’aides spécifiques. (Adaptation des postes de travail, intégration de personnes handicapées au sein de l’entreprise, adaptation des procédés de fabrication, sécurité au travail, formation de secourisme, …)

Avant de vous lancer dans de nouveaux projets vous voudrez avoir une vision claire des implications et de l’impact que cela aura sur vos affaires.
Des contraintes techniques, logistiques, matérielles, administratives, financières, environnementales et autres vous attendent.
Pour vous permettre d’évaluer la faisabilité de votre projet et de vous lancer en toute connaissance de cause vous pouvez faire appel à des consultants spécialisés en ces matières.
Des aides pouvant aller jusqu’à 50% du montant total des honoraires des consultants peuvent être obtenues.
Etudes de faisabilité, organisation de processus de fabrication, plan financier, sont les travaux de consultance les plus fréquents, mais tous sont éligibles aux aides.

En région wallonne, plus de 25% des dirigeants d’entreprises ont plus de 50 ans.
Bien qu’ils n’y pensent peut-être pas encore, la question de la transmission de l’entreprise se posera tôt ou tard!
L’entourage familial et particulièrement les enfants, reste pour beaucoup la réponse naturelle à cette question.
Cependant, cette solution n’est pas toujours envisageable et il faut alors explorer d’autres pistes, soit au sein même de l’entreprise, soit en dehors.
Créer et développer une entreprise nécessite beaucoup plus de temps et de qualités que la liquider ou la laisser s’étiolé en fin de carrière!
En Belgique, l’emploi et la richesse sont essentiellement généré par les PME, et conscient de leur importance, les pouvoirs publics ont pris des mesures pour en favoriser la continuité.
Un allègement substantiel des droits de succession pour les entreprises familiales en cas de poursuite de leurs activités avec maintien de l’emploi par les héritiers a déjà été adopté par les trois régions.
Une aide financière pour le tutorat du candidat repreneur pendant la période de transition est aussi possible.
Cette aide permet, après avoir trouvé le candidat repreneur, de l’insérer dans l’entreprise moyennant une aide financière et ce afin de faciliter la transmission de l’entreprise, d’accroître les chances de réussite de la reprise et donc en fin de compte d’en assurer l’avenir et la pérennité.

Pour qui?

Une étude récente à démontrer que seul 2% des entreprises pouvant prétendre à une aide publique y ont réellement recours!

La probabilité de faire partie des 98% qui n’en font pas demande est donc réelle.

Le manque de temps, la démotivation face à la charge administrative qui en découle et quelques clichés éculés sont en grande partie responsable de cette situation.

Que ce soit dans cette matière comme dans bien d’autres, il n’y a pas de fatalité.

Il vous appartient de faire un autre choix.

Tous niveaux de pouvoirs confondus, il existe plusieurs centaines d’aides disponibles pour les entreprises.

Que ce soit pour débuter vos activités, pour les développer, les restructurer voir même céder votre entreprise, vous pouvez en bénéficier!

Vous retrouverez dans la rubrique « Informations » les liens vers les différents sites régionaux qui traitent de manière détaillée des aides, subsides et sources de financements pour les entreprises et les associations sans but lucratif.

N’hésitez pas à nous contacter pour en parler.

Financement

La problématique du financement des entreprises est également un sujet d’actualité.
La situation économique difficile que nous connaissons et le contrôle salutaire des activités et de la solvabilité des banques ont engendrés une raréfaction du crédit pour les entreprises qui ne peuvent fournir suffisamment de garanties réelles en échange des emprunts qu’elles sollicitent.
La faiblesse des taux d’intérêts que nous connaissons depuis quelques temps comprime également les marges bénéficiaires des banques, ces dernières sont dès lors encore moins disposées à consentir des crédits sans de solides garanties.
L’adage qui veut que l’ « on ne prête qu’aux riches » trouve dans ce contexte tout son sens.
Afin de permettre à ces entreprises de continué à avoir accès aux crédits, les pouvoirs publics se sont dotés d’instruments financiers dont le but est de fournir de l’aide aux entreprises porteuses de projets mais dont les garanties sont insuffisantes pour obtenir les fonds nécessaires auprès des organismes financiers.
Bien qu’il en existe d’autre, le fonds de participation est l’organisme publique de financement le plus connu.
Les formules « Initio », « Startéo », « Prêt lancement », « Optimeo » et « Casheo » permettent aux entreprises de toutes tailles de répondre partiellement à leurs besoins de financement à leurs différents stades de développement.
Ces financements sont généralement accordés parallèlement à un prêt bancaire classique et est assorti de conditions plus avantageuses. (Taux du crédit, franchise de remboursement temporaire, …).
Le financement et le risque est donc réparti entre deux bailleurs de fonds, la banque réduisant ainsi sont risque de moitié.
Certaines formules exigent un apport en fonds propres, ce qui dans l’absolu n’a rien d’anormal.
Croire en son projet et y investir personnellement ne saurai que renforcer la confiance des bailleurs de fonds et la motivation de l’entrepreneur!

Important

Pour pouvoir bénéficier de ces aides, subsides et financements et en maximiser les effets, vous devrez respecter impérativement quelques règles importantes.

Vision claire
Votre projet doit être clair, réfléchi et vous devez y adhérer pleinement.
Vous devrez y consacrer le temps et l’énergie nécessaire jusqu’à son entière réalisation.

Complet
Votre projet doit être complet et entier.
Vous devrez veiller à y inclure tout ce dont vous aurez besoin pour le réaliser.
Reporter certains éléments n’est pas productif !
Il vaut mieux patienter quelques temps de plus et introduire un dossier complet tant pour les aides que pour le financement.
Réalisé partiellement, votre projet ne sera en outre pas totalement rentable.

Demande préalable
La majorité des aides et subsides disponibles nécessitent l’introduction d’une demande officielle PREALABLE.
Ne prenez donc aucun engagement, ne signer aucun bon de commande, ne souscriver aucun financement ou contrat de leasing avant d’avoir introduit votre demande et reçu l’autorisation écrite pour le démarrage de votre projet.
A défaut votre demande sera purement et simplement refusée.

Informations complémentaires
Si vous souhaitez en savoir plus, vous trouverez sur ce sujet une série de liens utiles dans la rubrique « Information »
N’hésitez pas à nous contater pour en discuter.